Communication de contenu: le blog

Billet d’été pour le blog d’une épicerie fine italienne:

Un Rossini pour chanter tout l’été

Les bouchées de La Pie voleuse, la tarte Guillaume Tell, le hachis romantique, La Petite Valse à l’huile de ricin? Des opéras? Leurs versions culinaires, voir leurs mises en casseroles par le maestro en personne! Bon vivant et gastronome à la table réputée, l’auteur du Barbier de Séville a aussi signé un livre de cuisine, malheureusement introuvable. À celui qui confessa un jour, «Je n’ai pleuré que deux fois dans ma vie: en écoutant la Messe du Requiem de Mozart, et en voyant un maître d’hôtel laisser tomber un dindon truffé dans le lac de Genève!», il était légitime de dédier l’une des plus belles pages de la gastronomie. Il manquait cependant au Tournedos Rossini son pendant liquide. En 1948, Cipriani, le propriétaire du célèbre Harry’s Bar de Venise, répara cet oubli et déclina son Bellini (cocktail à base de Prosecco et nectar de pêche blanche) en Rossini, où la fraise remplace la pêche. Certains n’hésitent pas aujourd’hui à parler de «Spritz Rossini»! Les Spumanti Canella ont eu la bonne idée de créer un Rossini prêt à boire, le Prosecco Rossini, qui devrait accélérer les conversions… A servir frais cet été!

(Blog Rap, épicerie fine Paris 9e)

One Comment

Commentaires fermés